Offre spéciale

Festival "Les cordes d'automne" à Prague.

Abracadabrantesque !! :)
Spectacle + Visite du Grand tour de Prague = Frais de réservation remboursés !!

Recommandé par

Culture tchèque

Actualités & nouveautés à Prague et en République tchèque

Informations et actualités sur la culture tchèque proposées par notre partenaire Radio Prague

Culture en République tchèque : le festival Khamoro. © Festival Khamoro Actualités culturelles en République tchèque : le festival "Les cordes d'automne". © Czech Tourism

  • Lenka Horňáková-Civade et sa vie littéraire entre deux langues

    25.02. 2017

    Installée avec son mari français et leurs deux enfants dans le sud de la France, la peintre Lenka Horňáková-Civade se consacre également à l’écriture. Auteure de plusieurs livres en tchèque sur sa Provence chérie, Lenka Horňáková-Civade a sorti chez Alma Editeur, son premier roman écrit en français, Giboulées de soleil. Le succès du roman est incontestable : cette histoire d’une lignée de femmes nées de père inconnu dans la Tchécoslovaquie des années 1930 à 1980 a décroché le Prix Renaudot des lycéens 2016. De passage à Prague pour préparer la sortie de la version tchèque des Giboulées de soleil, Lenka Horňáková-Civade nous parle de sa vie littéraire entre deux langues, le français et le tchèque.

  • Le trésor caché de la villa de Karel Čapek

    25.02. 2017

    En 1926, l’écrivain Karel Čapek aménage dans une maison double qu’il a fait construire en commun avec son frère Josef, peintre d’avant-garde, dans la banlieue de Prague. Les frères y vivront et travailleront ensemble jusqu’à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. En 2013, la moitié de la villa ayant appartenu à Karel Čapek a été achetée par la mairie du quartier qui procède actuellement à sa restauration et envisage d’ouvrir au public ce monument de la littérature tchèque étonnamment bien conservé.

  • Redécouverte de l’œuvre de Bohuslav Reynek au Centre tchèque de Paris

    24.02. 2017

    C’est un événement dans le petit monde des relations culturelles franco-tchèques : vingt ans après le dernier hommage au graveur, poète et traducteur tchèque Bohuslav Reynek et à son épouse, la poétesse française Suzanne Renaud, ce couple qui a vécu dans le petit village de Petrkov, le public parisien peut redécouvrir l’œuvre et la vie d’un des plus grands artistes tchèques du XXe siècle grâce à l’exposition « Bohuslav Reynek, Don Quichotte à Petrkov ». Le titre de l’exposition qui vient de s’ouvrir au Centre tchèque à Paris fait allusion à la récente sortie, aux éditions Romarin, du livre franco-tchèque « Le Don Quichotte de Reynek », qui présente une série d’estampes que Reynek a dédiées au Chevalier errant. Co-auteur de cet ouvrage et fondatrice de l’Association Romarin, qui promeut l’œuvre du couple Reynek en France, Annick Auzimour a expliqué pour Radio Prague la genèse de cette exposition dont elle est la commissaire.

  • A Prague, le meilleur du nouveau théâtre avec Malá inventura

    22.02. 2017

    A compter de ce mercredi et jusqu'au 1er mars, le nouveau théâtre est à l’honneur à Prague à l’occasion du désormais traditionnel festival Malá inventura, qui fête cette année sa quinzième édition. Danse, théâtre ou cirque : ce « Petit inventaire », tel que le suggère son intitulé tchèque, propose au public de revoir les spectacles et artistes qui ont connu le plus de succès tout au long de l’année écoulée en République tchèque. Artiste française installée en Prague Marie Gourdain revient sur sa pièce « Un », qu'elle interprète avec la compagnie TyHle.

  • Le Café Louvre, lieu de rendez-vous des intellectuels de la Belle Epoque

    21.02. 2017

    Franz Kafka, Karel Čapek ou Albert Einstein… Ce sont les personnalités les plus célèbres parmi toutes celles qui se réunissaient au début du XXe siècle au Café Louvre pour y discuter philosophie, littérature ou science. Cent ans plus tard, cet endroit, l’un des derniers en son genre à Prague, témoigne toujours de l’atmosphère des cafés de l’Empire austro-hongrois de la Belle Epoque. Après le café cubiste que Radio Prague vous a présenté dans la première partie de sa nouvelle série consacrée aux cafés pragois, nous vous proposons donc de découvrir cette semaine ce lieu qui porte le nom du célèbre palais parisien.

  • Les musiques qui ont marqué les films de Miloš Forman

    19.02. 2017

    Miloš Forman, le monstre sacré du cinéma tchèque, a fêté ses 85 ans ce samedi 18 février. Ses films, qui ont marqué des générations entières de cinéphiles du monde entier, se sont peut-être davantage inscrits dans l’esprit du public grâce à l’intensité de leur musique. A l’occasion de l’anniversaire de Miloš Forman, l’émission musicale de Radio Prague a le plaisir de vous présenter quelques-uns des morceaux, entendus essentiellement dans ses films tchèques, qui ont accompagné ces moments cinématographiques inoubliables.

  • La vie du prince des poètes racontée par son frère

    18.02. 2017

    « Rien que la vérité sur les vivants et les morts – que telle soit la devise de ces écrits », affirme Bedřich Frída dans la préface de ses Mémoires qu’il consacre presqu’entièrement à son frère Emil, célèbre poète connu sous le pseudonyme Jaroslav Vrchlický (1853-1912). Ses Mémoires démontrent que la vie de son illustre frère n’a pas été qu’une suite de brillants succès littéraires mais qu’il a aussi connu l’humiliation, la trahison et la solitude. Les souvenirs de Bedřich Frída et de son frère Jaroslav Vrchlický recueillis et annotés par Jiří Hubáček ont été publiés récemment par la Faculté des lettres de l’Université Charles de Prague.

  • Zákon Helena : un film qui explore la porosité des frontières entre le bien et le mal

    18.02. 2017

    Dans les années 1990, le gang de Berdych était démantelé et ses membres étaient jugés au cours de plusieurs procès très médiatisés. La condamnation de ce groupe mafieux, nommé d’après son chef, a attiré l’attention du public notamment parce qu’il illustrait la collusion entre le monde criminel et le milieu de la police. Ce cas, désormais un peu daté, et dont la plupart des protagonistes ont fini de purger leur peine, fait l’objet d’un film documentaire réalisé par Petra Nesvačilová, une jeune diplômée de l'école pragoise de cinéma FAMU. Elle est partie de cette affaire pour développer une réflexion sur la porosité des frontières entre le bien et le mal. Radio Prague a rencontré la réalisatrice pour parler de ce film sorti sur les écrans en 2016 et nommé Zákon Helena (La Loi Helena en français).

  • Le meilleur de Miloš Forman, un géant du cinéma mondial

    17.02. 2017

    And the Winner is… Miloš Forman ! En 1975, le film du réalisateur tchéco-américain, Vol au-dessus d’un nid de coucou, reçoit cinq Oscars, dont celui du meilleur film et de la meilleure réalisation. Orphelin de guerre originaire de la petite ville tchèque de Čáslav, Miloš Forman, un des cinéastes les plus connus et les plus respectés, attaché aussi bien à l’Amérique qu’à la France, fête ce samedi 18 février son 85e anniversaire. Portrait.

  • Le photographe du dalaï-lama expose ses clichés à Prague

    16.02. 2017

    « Il y a un lien très fort entre les Tchèques et la cause tibétaine » : ce sont les mots d'Olivier Adam, co-auteur avec Dominique Butet de l'exposition « Les filles de Bouddha (Buddhovy Dcery) », une collection de clichés mettant les projecteurs sur les nonnes de l’Himalaya. Les photos sont exposées à la Galerie nationale à Prague jusqu’au 28 février, une initiative qui relève aussi de l’ONG Most ProTibet, une association tchèque qui œuvre pour les droits des Tibétains et la juste reconnaissance de leur culture. Décryptage du lien si spécial entre les Tchèques et la cause tibétaine.

  • Des acrobates de toute l’Europe au festival Cirkopolis à Prague

    14.02. 2017

    Le festival « Cirkopolis » honore cette année une nouvelle fois le cirque contemporain à Prague. Du lundi 13 au samedi 18 février, plusieurs artistes tchèques, français, et plus largement européens, présentent leurs spectacles de cirque, inspirés parfois du théâtre ou de la danse contemporaine. Avec l’aide de l’Akropolis, salle bien connue des Pragois, l’association Cirqueon, le centre pour le cirque contemporain, se cache derrière l’organisation de la quatrième édition de ce festival.

  • Quel avenir pour la radio en République tchèque ?

    13.02. 2017

    La radio, c’est l’univers du son par excellence. Pourtant, au XXIe siècle, les choses semblent avoir pris une tournure un peu plus complexe. Les radios ne proposent plus seulement des formats audio, mais également des images et des vidéos. Elles sont désormais diffusées sur internet et on peut les écouter quand on le souhaite grâce aux podcasts. A l’occasion de ce 13 février 2017, qui correspond à la sixième édition de la Journée mondiale de la radio, une manifestation instituée par l’UNESCO, Radio Prague vous propose une émission un peu spéciale, consacrée à la situation actuelle de ce média et à son avenir en République tchèque.

  • A Paris, Malavida remet les classiques du cinéma tchèque au goût du jour

    13.02. 2017

    On l’a vu à l’occasion de la sortie en France, le 8 février, des « Nouvelles aventures de Ferda la Fourmi », le cinéma tchèque suscite aujourd’hui encore la curiosité des amateurs de cinéma. Ces derniers se réjouissent sûrement de l’existence de la société Malavida films, une société basée à Paris qui s’est donné pour mission de faire revivre le meilleur du cinéma, notamment européen, en France. Avec une attention toute particulière pour le cinéma tchèque, Malavida propose des DVD de grands classiques et autres films cultes.

  • Ivan Mládek et son Banjo Band

    12.02. 2017

    Ivan Mládek et son Banjo Band, c’est une histoire qui a commencé en 1966. Avec le temps, le chanteur et compositeur Ivan Mládek est devenu un des musiciens les plus populaires du pays, et ce bien qu’il appartienne à un genre musical pas toujours écouté de tous, une country aux sons très dixieland. Le 7 février dernier, Ivan Mládek a fêté ses 75 ans. Une bonne raison pour vous proposer quelques-uns de ses plus grands tubes interprétés avec son Banjo Band ces cinq dernières décennies.

  • André Spire et Otokar Fischer : « Vous à Prague, moi à Paris. »

    11.02. 2017

    « Vous à Prague, moi à Paris, quoi donc nous aurait amené l’un vers l’autre sans ce merveilleux véhicule du livre qui permet à deux âmes, à travers d’immenses étendues, de se toucher, de se reconnaître, et quand elles se sont senti la même résonnance, de s’aimer ? » Ces paroles tirées d’une lettre adressée en 1927 par le poète français André Spire à son ami tchèque Otokar Fischer illustrent la profondeur de la relation entre les deux poètes issus pourtant des milieux bien différents. Les lettres échangées entre André Spire et Otokar Fischer ont été réunies et récemment publiées par Marie-Odile Thirouin aux éditions PNP. L’éditrice du livre a évoqué cette correspondance au micro de Radio Prague. Voici la seconde partie de cet entretien.

  • Josef Schovanec, écrivain sorti de sa « bulle d’autiste »

    11.02. 2017

    Le journal Le monde parle de Josef Schovanec comme d’un « hyperdiplômé », d’un « ambassadeur » hors normes. Diplômé de sciences-po et docteur en philosophie, Josef Schovanec est effectivement un ambassadeur… L’ambassadeur des personnes autistes. Souffrant lui-même du syndrome d’Asperger, ce fils de parents tchèques émigrés en France est l’auteur de plusieurs livres lus dans le monde entier. Deux d’entre eux, « Je suis à l’Est » et « Voyages en Autistan », ont été traduits en tchèque par Šárka Belisová. Nous l’avons rencontrée. Dans cette émission, il sera aussi question de musique, Nous vous présenterons Ondřej Holý. Mieux connu sous le pseudonyme « dné », il rencontre, lui aussi, un succès fracassant non seulement en République tchèque mais aussi à l’étranger avec son premier album de musique expérimentale.

  • « Masaryk » le film : l’histoire d’un homme qui a vécu dans l’ombre de son père

    10.02. 2017

    Responsabilité d’un diplomate à l’aube de la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi vie de bohème, femmes, musique, drogues… Signé Julius Ševčík, le film « Masaryk » présente Jan Masaryk, ancien ministre des Affaires étrangères et fils du premier président tchécoslovaque, sous un angle bien différent de celui des livres d’histoire. Même s'il ne sortira officiellement dans les salles qu’en mars prochain, ce long métrage tchéco-slovaque a déjà éveillé l’attention du public et des professionnels du cinéma, notamment en étant retenu pour la compétition officielle de la Berlinale qui s’ouvre ce vendredi.

  • Le ténor Petr Nekoranec consacré au concours international Francisco Viñas

    06.02. 2017

    Le jeune ténor de 24 ans Petr Nekoranec a remporté la 54e édition du concours Francisco Viñas à Barcelone. Le Tchèque, originaire de la ville de Polná dans la région de Vysočina est l’un des ténors les plus talentueux de sa génération. Grâce à cette consécration dans l’un des plus difficiles et prestigieux concours internationaux, il fait désormais partie du cercle contemporain des grandes voix de l’opéra.

  • Le Trio Smetana met à l’honneur Bohuslav Martinů

    05.02. 2017

    Le Trio Smetana reste une des formations de musique classique les plus prestigieuses en République tchèque. Il s’agit également d’un trio parmi les plus anciens, qui continue de se produire sur les scènes du monde entier. En 2016, l’ensemble a enregistré l’œuvre intégrale des morceaux pour trios composés par Bohuslav Martinů. C’est précisément le choix musical de Radio Prague cette semaine.

  • André Spire et Otokar Fischer, l’amitié poétique de deux hommes de cœur

    04.02. 2017

    « A vous de cœur ». C’est par cette formule que se terminaient certaines lettres adressées entre 1922 et 1938 par le poète français André Spire à son ami tchèque Otokar Fischer. Les lettres de ces deux poètes réunies par Marie-Odile Thirouin et préfacées par Marie-Brunette Spire ont été publiées en versions tchèque et française aux éditions PNP à Prague. L’éditrice du livre Marie-Odile Thirouin a bien voulu parler au micro de Radio Prague de cette correspondance qui est un vibrant témoignage de l’amitié profonde entre deux hommes de plume qui étaient aussi hommes de cœur. Voici la première partie de cet entretien :

  • « Bohéma » : les stars du cinéma tchèque sous le Protectorat

    04.02. 2017

    Le roi des comiques tchèques Vlasta Burian. Le grand romantique et séducteur Oldřich Nový. Enfin, une des figures les plus marquantes du théâtre et du cinéma tchèques du XXe siècle, l’inoubliable Cyrano pragois Zdeněk Štěpánek. Trois des acteurs les plus adulés de l’entre-deux-guerres sont au cœur d’une nouvelle série diffusée chaque dimanche par la Télévision tchèque. Intitulée « Bohéma », la série retrace l’histoire des ateliers de cinéma de Barrandov à Prague sous l’occupation nazie et au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, à l’époque de la prise du pouvoir par les communistes dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Un chapitre particulièrement dramatique pour toute la société, y compris le monde du cinéma, confronté à l’éternelle question de la liberté d’un artiste face à un régime totalitaire. Pour parler de ce petit Hollywood européen qu’étaient à l’époque les studios de Barrandov, Radio Prague a invité au micro la scénariste de la série et critique de cinéma Tereza Brdečková.

  • Opéra : à New York, la Rusalka de Dvořák ressort des eaux

    03.02. 2017

    C’est un événement majeur dans le petit monde de la culture tchèque en ce début d’année. Et pour cause : jeudi soir a été présentée en grandes pompes au Met à New York la première de Rusalka (ou L’Ondine en français) revisitée. C’est la troisième fois seulement de son histoire que le célèbre opéra d’Antonín Dvořák figure au programme de la prestigieuse maison américaine. Un événement, on vous le dit.

  • La musique du Roi Soleil illumine l’hiver pragois

    02.02. 2017

    Ces jeudi et vendredi, dans la salle du Rudolfinum à Prague, le Collegium 1704 fera revivre la musique de la cour des rois de France. Sous la baguette de Václav Luks et le temps de deux concerts intitulés « Les festivités de Versailles », Collegium 1704, un ensemble tchèque spécialisé dans l’interprétation de la musique baroque, présentera une partie de l’œuvre de Jean-Baptiste Lully, Jean-Philippe Rameau, et Jean-Joseph de Mondonville, trois compositeurs qui ont marqué cette période glorieuse de l’histoire de France. Tous deux invités comme solistes, le ténor Cyril Auvity et la basse Benoît Arnould ont expliqué au micro de Radio Prague le thème de ces deux concerts pragois :

  • Ivan Jandl, le premier Tchèque oscarisé en 1949

    01.02. 2017

    A l’approche de la 89e cérémonie des Oscars, Radio Prague vous propose de remonter le temps aux côtés d’Ivan Jandl. Même si la carrière de cet acteur tchèque n’a duré que quelques années, son rôle dans le film « The Search », « Les Anges marqués » en français, lui a valu de remporter l’Oscar de la jeunesse, l’Academy Juvenile Award, en 1949. Il est ainsi devenu le premier acteur tchèque, et jusqu’à présent le seul, à avoir été récompensé par l’Académie cinématographique américaine.

  • A Prague, Plácido Domingo dirigera deux représentations du Don Giovanni de Mozart

    31.01. 2017

    Les amateurs de grande musique, et de musique d’opéra tout particulièrement, peuvent d’ores et déjà faire une petite croix dans leurs calepins aux dates des 27 et 29 octobre prochains. A l’occasion du 230e anniversaire de la première mondiale à Prague du Don Giovanni de Mozart, Plácido Domingo dirigera deux représentations de l’opéra en version concert au Théâtre des Etats. Dimanche, le célèbre ténor et chef d’orchestre espagnol était dans la capitale tchèque pour présenter son projet.

  • Depuis cinq ans, le Balfolk fait danser les Praguois

    31.01. 2017

    Le festival Balfolk a fêté, le week-end dernier, à Prague, sa cinquième édition au Théâtre Ponec. Comme cela est désormais devenu une tradition, des danses traditionnelles et des concerts de musique folk ont figuré au programme de ces deux journées. La musique folk, un genre musical encore minoritaire en Tchéquie, mais qui tend néanmoins à s’y installer comme ailleurs en Europe.

  • Cinéma : l’histoire de la meurtrière Olga Hepnarová parmi les films récompensés par la critique

    30.01. 2017

    Décernés samedi dernier à Prague, les Prix de la critique tchèque ont mis à l’honneur le cinéma d’auteur. Sacré Meilleur film 2016, le long-métrage « Rodinný film » (« Film familial » en français) du jeune réalisateur d’origine slovène Olmo Omerzu a été suivi de très près, au palmarès, par le drame « Já, Olga Hepnarová », un film bouleversant qui relate la vie de la dernière femme condamnée à mort et exécutée dans la Tchécoslovaquie communiste. Quant à « Nous ne sommes jamais seuls », le dernier film du réalisateur installé en France Petr Václav, il a obtenu le prix de la Meilleure interprétation masculine.

  • Džezvica, de la musique des Balkans fabriquée à Prague

    29.01. 2017

    Bien que peu connu du grand public, le groupe pragois « Džezvica » offre une musique de qualité aux tons et reflets en provenance des Balkans. Créé il y a dix ans de cela, le groupe formé de huit musiciens possède trois albums à son crédit. A l’occasion de la sortie de leur dernier album « Balkanitky » en 2016, un titre qui pourrait être traduit comme « Les Balkanites » en français, Radio Prague vous propose de découvrir cette formation éclectique. Place donc à la « world music » - la musique du monde.

  • Les zazous tchèques dans la nuit de l’occupation

    28.01. 2017

    « Swing danzen verboten – Interdiction de danser le swing. » Pendant la Deuxième Guerre mondiale, ce genre d’inscriptions avertissait le public de certaines salles de danse que le swing était un phénomène « dégénéré » et interdit. Les amateurs du swing ont pourtant créé toute une sous-culture qui a représenté comme « un îlot de liberté » dans les pays occupés par les nazis. Ce phénomène est le sujet d’un livre écrit par Petr Koura et intitulé « Swingaři a potápky v protektorátní noci - Les amateurs du swing et les zazous dans la nuit du protectorat ».

  • Ferda la Fourmi, star de cinéma en France aussi

    28.01. 2017

    Une exposition au Centre tchèque à Paris, une bande dessinée et un film : en matière de culture tchèque en France, Ferda Mravenec, comprenez Ferda la Fourmi, est la grande star de ce début d’année. Le 8 février sortiront, dans une cinquantaine de salles de l’Hexagone, « Les Nouvelles aventures de Ferda la fourmi », un film des années 1970 œuvre de Hermína Týrlová, première femme réalisatrice de l’animation tchèque. Cette découverte de l’un des trésors du cinéma tchèque, c’est à la société Malavida Films que le public français la doit. Son co-directeur Lionel Ithurralde nous explique son coup de cœur :

Commentaires

Haut de la page