Offre spéciale

Festival "Les cordes d'automne" à Prague.

Abracadabrantesque !! :)
Spectacle + Visite du Grand tour de Prague = Frais de réservation remboursés !!

Offre spéciale

10 % de réduction sur certaines catégories de prix en mars et avril 2017 !

Recommandé par

Histoire tchèque

Actualités & nouveautés à Prague et en République tchèque

Informations et actualités sur l'histoire tchèque proposées par notre partenaire Radio Prague

Fête à Český Krumlov en République tchèque.   ©   Czech Tourism Tournoi de chevalier à Kutna Hora en République tchèque.   ©   Czech Tourism

  • Voyage scolaire dans la Tchécoslovaquie communiste

    22.03. 2017

    Depuis la fin des années 1960 jusqu’au début de la décennie 1990, une classe de terminale scientifique du lycée de Montgeron, dans l’Essonne, a régulièrement eu la chance de pouvoir découvrir la Tchécoslovaquie. Des voyages scolaires derrière le rideau de fer qu’organisait Aleth Briat, une professeure d’histoire-géographie toujours active dans l’Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie. Pour Radio Prague, l’enseignante aujourd’hui à la retraite a évoqué quelques souvenirs de ces formidables leçons d’histoire pour les élèves.

  • Un dramaturge cloué au pilori

    18.03. 2017

    Etait-il un collabo sans scrupules ou un homme pris dans les rouages de l’histoire ? Etat-il un dramaturge remarquable ou un manipulateur prétentieux et sans talent ? Ces questions et encore beaucoup d’autres s’imposent lorsque nous nous penchons aujourd’hui sur l’œuvre et la vie de František Zavřel, un dramaturge, romancier et poète aujourd’hui oublié mais qui n’en a pas moins marqué la vie culturelle tchèque de la première moitié du XXe siècle. Sa monographie intitulée Dramatik na pranýři - Un dramaturge au pilori, signée Eduard Burget, vient de sortir aux éditions Academia.

  • La Renaissance mise à l’honneur dans la nouvelle saison des châteaux tchèques

    16.03. 2017

    L’hiver touche à sa fin et, comme chaque année, la plupart des châteaux tchèques rouvrent leurs portes au public en ce mois de mars. Tous s’apprêtent à vivre une nouvelle saison dont le thème cette fois sera « L’année de la noblesse de la Renaissance ». L’Institut national du patrimoine (NPÚ) entend ainsi donner suite à une année 2016 particulièrement réussie – une « Année des Luxembourg » tout au long de laquelle a été commémoré le 700e anniversaire de la naissance de l’empereur du Saint-Empire et roi de Bohême Charles IV, et qui a attiré plus de 5,5 millions de visiteurs.

  • Héros de la libération de Dunkerque, Juraj Strauss est décédé

    16.03. 2017

    Il comptait parmi ces héros dont on a coutume de dire qu’ils sont un peu les oubliés de l’Histoire. Ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale, Juraj Strauss était un des derniers soldats tchécoslovaques encore en vie ayant participé aux combats qui ont abouti à la libération de Dunkerque et de son port. Virologue également de renom par la suite, Juraj Strauss est décédé samedi dernier. Il était âgé de 100 ans.

  • Jan Masaryk, une histoire de la République tchécoslovaque

    08.03. 2017

    Le film Masaryk, auréolé de pas moins de douze Lions tchèques, ces statuettes qui récompensent le cinéma tchèque, sort ce jeudi dans les salles obscures de République tchèque. Une raison suffisante pour revenir dans cette rubrique historique sur le parcours de cet homme, Jan Masaryk, le fils du premier président tchécoslovaque Tomáš Garrigue Masaryk, diplomate à Londres dans l’entre-deux-guerres puis ministre des Affaires étrangères. Pour évoquer son destin tragique, l’historien Alain Soubigou, auteur notamment d’une biographie sur le père, a répondu aux questions de Radio Prague :

  • Quarante ans depuis les premiers contacts de la Charte 77 avec l’Occident

    02.03. 2017

    En ce début mars, quarante ans se sont écoulés depuis la première rencontre des signataires de la Charte 77 avec un homme politique d’Europe de l’Ouest, qui était alors le chef de la diplomatie néerlandaise, Max van der Stoel. A l’heure où les historiens publient de nouveaux détails sur le déroulement de cette rencontre suivie de près par la police secrète, un monument a été dévoilé à Prague dans le parc Max van der Stoel en souvenir de ce qui reste le premier soutien international au mouvement dissident tchécoslovaque.

  • Découverte d’un relief unique du Christ dans une église pragoise

    01.03. 2017

    C’est une découverte exceptionnelle, faite par un prêtre jésuite dans les locaux de l’église Saint-Sauveur de Prague : créé il y a 600 ans par un auteur inconnu, ce fragment d’un relief représentant Jésus-Christ dans le Jardin de Gethsémani se classe, selon les spécialistes, parmi les plus grandes trouvailles en art médiéval de ces dix dernières années en République tchèque. Le relief est inauguré à l’occasion de ce mercredi des Cendres avec une messe des artistes qui constitue désormais une tradition à l’église Saint-Sauveur, laquelle est située à quelques pas du pont Charles de Prague.

  • Les origines de la social-démocratie tchèque

    01.03. 2017

    Dans cette nouvelle rubrique historique, Radio Prague s’intéresse à l’apparition et à la structuration de la social-démocratie en pays tchèques à la fin du XIXe siècle. Cela tombe bien, c’est précisément le sujet sur lequel s’est penché Alexandre Riou dans la cadre de son mémoire de Master, réalisé sous la direction de l'historien Jean-Numa Ducange et soutenu à l'université de Rouen dans le cadre du projet EUROSOC (IRIHS-Région Normandie). Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il est d’abord revenu sur le contexte d’émergence du socialisme tchèque, à une époque où le territoire du Royaume de Bohême est l’un des plus industrialisé au sein de l’Empire austro-hongrois.

  • Rideau de fer : la justice polonaise demande des comptes à un ancien dirigeant communiste tchécoslovaque

    24.02. 2017

    En Pologne, on veut faire la lumière sur ces quelques dizaines de ressortissants polonais morts victimes de la clôture électrifiée déroulée aux frontières tchécoslovaques durant la Guerre froide alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Ouest. D’après la Plateforme pour la mémoire et la conscience européenne, Lubomír Štrougal, premier ministre tchécoslovaque de 1970 à 1988, porterait la responsabilité de ces décès. L’ancien dirigeant communiste, à qui la justice allemande demande déjà des comptes, pourrait faire l’objet de nouvelles poursuites en Pologne.

  • François-Joseph 1er était-il le père du père de la nation tchécoslovaque ?

    08.02. 2017

    Grande figure de la Première République tchécoslovaque, Tomáš Garrigue Masaryk était-il le fils de François- Joseph 1er, empereur d’Autriche et roi de Bohême ? Très sérieuse, la question se pose depuis quelque temps déjà en République tchèque. Mais la question restera – ne serait-ce que dans l’immédiat - sans réponse. L’arrière-petite-fille du premier président tchécoslovaque a refusé que des tests ADN soient effectués.

  • Être homosexuel dans la Tchécoslovaquie communiste

    08.02. 2017

    « Homosexualité communiste 1945-1989 », c’est le nom du colloque qui était organisé les 2 et 3 février à l’Université Paris-Est Créteil. L’historien et traducteur Jan Seidl, spécialiste de l’histoire des homosexuels en pays tchèques, y est intervenu. Quelques jours avant cet événement, nous l’avons rencontré à Prague au Centre de la mémoire queer, dont il assure l’accueil, pour parler avec lui de l’homosexualité dans la Tchécoslovaquie communiste, officiellement décriminalisée en 1961. Voici la deuxième partie de cet entretien :

  • Vers la décriminalisation de l’homosexualité sous le communisme

    01.02. 2017

    « Homosexualité communiste 1945-1989 », c’est le nom d’un colloque organisé ces 2 et 3 février à l’Université Paris-Est Créteil. L’historien et traducteur Jan Seidl, spécialiste de l’histoire des homosexuels en pays tchèques, doit y intervenir. Nous l’avons rencontré à Prague au Centre de la mémoire queer, dont il assure l’accueil, pour parler avec lui de l’homosexualité dans la Tchécoslovaquie communiste. Dans la première partie de notre entretien, Jan Seidl est revenu sur les circonstances de la décriminalisation de l’homosexualité survenue en 1961, une décriminalisation dont il questionne la nature.

  • Les zazous tchèques dans la nuit de l’occupation

    28.01. 2017

    « Swing danzen verboten – Interdiction de danser le swing. » Pendant la Deuxième Guerre mondiale, ce genre d’inscriptions avertissait le public de certaines salles de danse que le swing était un phénomène « dégénéré » et interdit. Les amateurs du swing ont pourtant créé toute une sous-culture qui a représenté comme « un îlot de liberté » dans les pays occupés par les nazis. Ce phénomène est le sujet d’un livre écrit par Petr Koura et intitulé « Swingaři a potápky v protektorátní noci - Les amateurs du swing et les zazous dans la nuit du protectorat ».

  • Archives déclassifiées de la CIA : des sources nouvelles pour les historiens tchèques

    24.01. 2017

    Les détails de l’occupation soviétique en 1968 ou les données relatives à l’équipement de l’armée : ces informations et d’autres encore étaient au cœur de l’intérêt des services secrets américains en Tchécoslovaquie socialiste. C’est du moins ce qui ressort des archives déclassifiées de la CIA qui couvrent une période allant de 1947, date de la fondation de l’agence, jusqu’aux années 1990.

  • Les événements majeurs de l’histoire tchèque retracés en BD

    21.01. 2017

    L’histoire tchèque du XXe siècle en neuf volumes - c’est ainsi que peut être résumé le projet de l’écrivain Pavel Kosatík intitulé tout simplement « Češi » (Les Tchèques) et publié aux éditions Mladá fronta en collaboration avec la Télévision tchèque. Bien que cette description puisse décourager les lecteurs, ces neuf volumes ne sont pas destinés uniquement aux chercheurs et amateurs d’histoire. Leurs auteurs visent un public beaucoup plus large. Pavel Kosatík s’est associé à neuf auteurs de BD pour évoquer les neuf moments décisifs de l’histoire tchèque au XXe siècle.

  • Vingt ans de la Déclaration tchéco-allemande, un document qui a « ouvert un chemin vers l'avenir »

    19.01. 2017

    Prague et Berlin se rappellent cette semaine de la signature de la Déclaration tchéco-allemande. Ce document qui a représenté un vrai tournant dans les relations entre les deux pays, a été signé par les chefs du gouvernement et de la diplomatie le 21 janvier 1997. Vingt ans plus tard, le texte reste toujours d'actualité. Pour la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka, il a « ouvert un chemin vers l’avenir », un avenir débarrassé des problèmes du passé.

  • L’art religieux dans la Silésie du XVIIe siècle

    18.01. 2017

    La semaine passée, cette rubrique a été l’occasion de dresser un tableau général de la Silésie au XVIIe siècle, ce territoire aujourd’hui largement situé en Pologne et qui était alors du ressort de la Couronne de Bohême. Dans le dernier numéro de la revue XVIIe siècle, consacré à cette région, le chercheur Paweł Migasiewicz, rattaché à l'Institut d’Art de l’Académie Polonaise des Sciences et actuellement en recherche postdoctorale à l’EPHE à Paris, est l’auteur d’un article sur l’art et les artistes en Silésie, province marquée par la « cohabitation » entre catholiques, luthériens et dans une moindre mesure calvinistes. Dans l’entretien qu’il a accordé à Radio Prague sur le sujet, nous lui avons tout d’abord demandé pourquoi son étude s’intéresse plus particulièrement à la période allant du dernier tiers du XVIIe siècle aux premières décennies du siècle suivant :

  • La République tchèque se souvient de Jan Palach

    17.01. 2017

    La Journée de la mémoire de Jan Palach, étudiant qui s’est immolé par le feu le 16 janvier 1969 sur la place Venceslas à Prague, a été commémorée à travers tout le pays ce lundi. Cet acte à la fois courageux et désespéré de Jan Palach, qui s’était qualifié de « première torche humaine » dans sa lettre d’adieu et qui est décédé trois jours plus tard, continue de susciter de l’émotion et un profond respect. Celui qui était alors un simple étudiant de philosophie est ainsi devenu un symbole du combat en faveur de la démocratie.

  • Fin de l’histoire pour ce bombardier B-17 abattu en Bohême en mars 1945

    12.01. 2017

    Le 24 mars 1945, touché par la défense antiaérienne allemande, un bombardier américain de type B-17G, un de ces engins surnommés les « forteresses volantes », s’écrasait près de la commune de Černíkovice, non loin de Hradec Králové. Son histoire est désormais bien connue mais pour protéger le site du crash, devenu populaire auprès d’amateurs plus ou moins éclairés, des archéologues de l’Académie des sciences ont récemment procédé à sa fouille complète.

  • La Silésie au XVIIe siècle

    11.01. 2017

    Quand on évoque les provinces historiques de la République tchèque, il est toujours question de la Bohême et de la Moravie, rarement de la Silésie. Pourtant, cette région, située principalement aujourd’hui en Pologne, a longtemps appartenu à la Couronne de Bohême. C’est ce que rappelle opportunément le dernier numéro de la revue XVIIe siècle, consacré à la Silésie durant ce siècle. Pour en parler sur Radio Prague : l’historien Nicolas Richard, auteur d’une thèse sur la Bohême religieuse depuis le Concile de Trente jusqu’à la fin du XVIIe siècle. « Pourquoi étudier la Silésie ? », c’est le titre de l’article introductif de ce numéro qu’il signe avec Olivier Chaline. Pourquoi cet intitulé ? C’est la première des questions que nous lui avons posées :

  • Des textes méconnus de Václav Havel sur la Charte 77 retrouvés 40 ans après

    06.01. 2017

    Des documents sur la Charte 77, écrits sous forme de reportage par Václav Havel et considérés comme perdus, ont été retrouvés quarante ans après la publication de la pétition fondatrice du mouvement dissident en Tchécoslovaquie. Ce reportage, probablement rédigé par Václav Havel à l’été 1977, quelques semaines après sa sortie de prison, a été retrouvé dans les biens successoraux de l’écrivain Zdeněk Urbánek. Ancien homme politique, ami de l’ancien président et actuel directeur de la bibliothèque Václav Havel, Michael Žantovský a répondu aux questions de Radio Prague à propos de cette étonnante découverte.

  • Charte 77 : il y a quarante ans, un document a changé la vie de la Tchécoslovaquie communiste

    02.01. 2017

    Le dramaturge et future président Václav Havel, les philosophes Jan Patočka et Jiří Němec, ou encore les écrivains Jaroslav Seifert, Ludvík Vaculík et Pavel Kohout… il y a quarante ans de cela, ces six intellectuels, ainsi que 236 autres, ont signé et publié le document fondateur du mouvement dissident tchécoslovaque, la Charte 77. Pendant douze ans, cette pétition contre la violation des droits de l’homme représente pour le régime communiste un vrai symbole de l’opposition ennemie et les représailles lancées contre ses initiateurs sont très sévères. Pourtant, même après toutes ces années, ce mouvement ne cesse d’inspirer des opposants de différents régimes non démocratiques un peu partout dans le monde…

  • A Nehvizdy, des parachutistes ont sauté en souvenir de l’opération Anthropoid

    28.12. 2016

    Pour beaucoup en Tchéquie, c’est le plus grand acte de résistance de toute la Seconde Guerre mondiale. Il y a tout juste 75 ans, dans la nuit du 28 au 29 décembre 1941, le bombardier britannique Handley Page Halifax larguait deux parachutistes tchécoslovaques, Jan Kubiš et Jozef Gabčík, en pleine campagne tchèque, près de la commune de Nehvizdy, non loin de Prague. Dans le cadre de l’opération militaire Anthropoid, ils étaient chargés d’une mission quasi impossible, une mission suicide : assassiner le plus haut dignitaire nazi du Protectorat de Bohême-Moravie Reinhard Heydrich. Une mission accomplie cinq mois plus tard… L’histoire de ces deux parachutistes continue à marquer les Tchèques, en particulier les habitants de Nehvizdy. Chaque année, la petite ville leur rend hommage par une cérémonie du souvenir.

  • La mémoire des Tchécoslovaques de France engagés en 14-18

    14.12. 2016

    Cette année 2016 est marquée par de nombreux anniversaires et en particulier par les commémorations du centenaire des batailles de Verdun et de la Somme, deux batailles terribles et emblématiques de la Première Guerre mondiale. Même marginalement des Tchèques et des Slovaques ont pris part à ces batailles, comme certains d'entre eux ont pris part plus généralement à ce conflit du côté français, contre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie. Historien spécialiste de la communauté tchécoslovaque immigrée en France, Jean-Philippe Namont a évoqué pour Radio Prague la mémoire spécifique de ces anciens combattants, une mémoire encore visible et vivante.

  • Les dernières lettres de Milena Jesenská

    10.12. 2016

    « Milena Jesenská, Milena - est une personnalité exceptionnelle, un destin tragique dont les étapes ultimes se dessinent au fil de ces pages ». C’est avec ces mots qu’Hélène Belletto-Sussel résume le livre intitulé « De Prague à Ravensbrück ». Avec Alena Wagnerová, Hélène Belletto-Sussel a réuni dans ce livre les lettres adressées entre 1938 et 1944 par la journaliste Milena Jesenská à son ami Willi Schlamm, à son père Jan Jesenský et à sa fille Jana Krejcarová. Le livre est sorti aux éditions Septentrion. Voici la seconde partie de l’entretien qu’Hélène Belletto-Sussel a accordé à Radio Prague :

  • Le cerveau fossile d’un homme de Néandertal, un trésor unique au monde, exposé pour la première fois au public

    08.12. 2016

    Il est très rare et son prix est inchiffrable. Le cerveau fossile d’un homme de Néandertal, caché pendant des dizaines d’années dans les dépositaires du Musée national à Prague, est une découverte unique en son genre au monde. Cet objet précieux est présenté pour la toute première fois au public dans le cadre d’une exposition au Musée morave de Brno.

  • En 1972, Fidel Castro visitait la Tchécoslovaquie normalisée

    30.11. 2016

    Embrassades avec le camarade Gustav Husák, décorations au Château de Prague et à l’Université Charles, chasse aux chamois dans les Tatras, soirée folklorique ou encore partie de ping-pong : en 1972, Fidel Castro a effectué une visite de six jours en Tchécoslovaquie communiste ; une visite organisée dans le cadre de la « coopération internationaliste » au cours de laquelle le père de la Révolution cubaine a eu droit aux plus grands honneurs. La mort du « Commandante », vendredi dernier, et alors que les cérémonies d’adieu se multiplient ces jours-ci à La Havane, est l’occasion de rappeler ces échanges de courtoisie entre deux pays dont les relations ont été marquées, trois décennies durant, du sceau de la fraternité.

  • Le Musée national s’engage pour la sauvegarde du patrimoine syrien

    23.11. 2016

    La Syrie est confrontée depuis 2011 à une guerre terrible. La République tchèque, qui rechigne à accueillir les réfugiés qui fuient le conflit, privilégie l’apport d’une aide humanitaire directement au Proche Orient. Et c’est dans le cadre de cette aide que le gouvernement tchèque, via le Musée national, s’est aussi engagé à contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel syrien, un patrimoine d’une richesse incomparable aujourd’hui menacé.

  • « Les Tchèques ont aujourd’hui une image plus objective de François-Joseph 1er »

    22.11. 2016

    Il y a cent ans de cela, le 21 novembre 1916, mourait François-Joseph 1er, empereur d’Autriche, roi de Hongrie, de Bohême et de Croatie. Au milieu d’une guerre, la première mondiale, qui aboutira au dépiéçage de l’Empire austro-hongrois et à son partage en sept Etats, parmi lesquels la nouvelle République tchécoslovaque, François-Joseph 1er s’éteint après un règne long de près de soixante-huit ans (quatre de plus qu’Elizabeth II actuellement à la tête du Royaume-Uni…). Un siècle plus tard, la question se pose de savoir quelle empreinte ce souverain symbole de la dynastie des Habsbourg au XIXe siècle a laissé dans les pays tchèques. Une question, parmi d’autres, à laquelle a répondu dans les studios de Radio Prague Václav Srb, président d’honneur de la Couronne tchèque, le parti monarchiste de Bohême, Moravie et Silésie :

  • Philippe Descola : ce que peuvent apporter les sciences sociales

    09.11. 2016

    Philippe Descola, anthropologue parmi les importants du temps présent, était ces jours-ci en République tchèque, à l’invitation de l’Institut Français de Prague et du festival Fotograf. La sixième édition de cette manifestation photographique, qui s’est achevée ce mardi, s’articulait autour du thème Culture/Nature. C’est précisément l’opposition entre ces deux concepts que Philippe Descola a battu en brèche dans un ouvrage au titre éloquent, « Par-delà nature et culture ». Avant de nous parler de la conférence qu’il allait donner mardi soir sur le rôle des sciences sociales face au bouleversement climatique, il est revenu sur cette idée dans cette rubrique historique qui fait exceptionnellement un détour par l'anthropologie :

Commentaires

Haut de la page