Contact
Mes favoris

Informations clés

Durée
Quand en soirée
Où ? Théâtre des États

Description

Rédigé au XVIIIème siècle, le roman épistolaire Les Liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos, semble tout désigné pour être adapté en ballet, avec une esthétique tendre et sombre. Et c’est bien ainsi que le chorégraphe et réalisateur Libor Vaculík a conçu ce spectacle, l’un des plus beaux que l’on puisse voir actuellement sur la scène du Théâtre des États.

Le couple central du récit, la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, sont des aristocrates libertins qui aiment jouer avec les sentiments des autres et échangent le récit de leurs aventures sous forme de lettres. Mais leur amitié n’est qu’apparente : tandis que Valmont, connu pour être un séducteur invétéré, éprouve un désir érotique pour la marquise, celle-ci ne fait que l’utiliser pour atteindre ses propres objectifs. Lorsque le riche comte de Gercourt refuse les avances de Merteuil et lui préfère la jeune Cécile, la marquise, pour se venger, demande à Valmont de séduire Cécile ; mais Valmont a déjà en tête une autre proie : madame de Tourvel, l’épouse très prude et très pieuse d’un juge. La marquise décide donc de rapprocher Cécile du chevalier Danceny et promet à Valmont que, s’il parvient à séduire madame de Tourvel, elle s’offrira à lui. Et les intrigues suivent ainsi leur cours jusqu’à une fin tragique...

Cette mise en scène plutôt intimiste tente de dresser un portrait précis des personnages principaux, qui excellent aussi bien par leur chorégraphie que par leur interprétation théâtrale. Par ailleurs, l’adaptation de Vaculík fusionne plusieurs genres en intégrant des phases de lecture qui forment une sorte de pont entre les scènes et aide le spectateur à s’orienter dans le récit sans pour autant le brusquer. Par leur style, les danseurs et les danseuses incarnent parfaitement le caractère des personnages, de sorte qu’on peut apprécier toute la souveraineté sensuelle qui émane des gestes et des mouvements de la marquise, la séduction et la vanité du vicomte, le charme tendre de madame de Tourvel ou encore l’élégance digne du chevalier Danceny. Le ballet est accompagné par des mélodies immortelles composées par Schubert et des chants lyriques contemporains de Pēteris Vasks, dont la splendide Méditation vient souligner la scène la plus forte du spectacle : celle dans laquelle madame de Tourvel succombe aux charmes de Valmont, qui la trahit quelques instants plus tard. En un mot, Valmont fait partie de ces œuvres qui savent toucher profondément votre âme et y faire résonner des cordes insoupçonnées.

Le ballet se divise en deux actes. Les danseurs font partie de la compagnie de danse du Théâtre National.

Rendez-vous ici :

Théâtre des États Železná 539/24 Praha 1 – Staré Město 110 00

Ce que les autres en disent