Contact
Mes favoris

Pour connaître les prix et les disponibilités pour cette représentation, contactez-nous à l’adresse info@avantgarde-prague.cz

Informations clés

Durée
Quand en soirée
Où ? Théâtre des États

Description

Le dernier opéra de Mozart date de 1791. Il est composé à partir d’un livret d’Emanuel Schikaneder : les deux hommes étaient membres de la même loge maçonnique. Quoique l’œuvre soit truffée de symboles mystiques, son atmosphère de conte de fées touche un large public à Vienne, et, un an après la première représentation, elle est présentée pour la première fois à Prague. La mise en scène actuelle du Théâtre National est l’œuvre de Vladimír Morávek.

L’histoire de la Flûte enchantée se caractèrise, malgré les règles du genre, par une complexité inhabituelle. Le récit tourne autour de deux personnages centraux : le prince Tamino et l’homme-oiseau Papageno, lesquels, une fois Tamino sauvé du grand serpent par les trois compagnes de la Reine de la nuit, entreprennent de libérer Pamina que Sarastro, son père, tient prisonnière. Au départ, ils ne savent pas que Sarastro est un homme juste qui ne fait que protéger sa fille de l’influence néfaste de sa méchante mère. Et, avant même de le rencontrer, ils sont attaqués par les sbires du méchant Monostato, le serviteur de Sarastro, qui tente en vain de séduire la princesse Pamina ; cependant, grâce à la flûte et au carillon enchantés offerts par les trois dames, les deux héros parviennent à s’échapper et sont bientôt rattrapés par Sarastro. Celui-ci décide alors d’emmener les héros au sanctuaire du soleil, où ils retrouvent les élues de leur cœur : Pamina pour Tamino, et Papagena pour Papageno, la femme-oiseau dont il a toujours rêvé. Mais, avant de pouvoir célébrer leurs noces, il leur faudra encore surmonter trois épreuves initiatiques...

Parvenir à maîtriser La Flûte enchantée, le summum du répertoire de Mozart, est un défi demandant beaucoup d’imagination et une grande fidélité à l’esprit symbolique du récit : c’est ce que réussit parfaitement la mise en scène de Morávek. L’arrière-plan de la scène est constitué de grandes illustrations mobiles qui alternent en fonction du récit, soulignant les grands thèmes et donnant à l’opéra un souffle un peu surréaliste. L’atmosphère qui entoure la Reine de la nuit, personnage le plus fascinant visuellement, est souvent noire et angoissante ; avec ses compagnes, elles équilibrent la présence de Papageno, qui ne manque pas d’une dimension humaine, presque touchante. Mais c’est sans doute le travail sur les lumières accompagnant les arias de Sarastro qui forme le contraste le plus fascinant avec ces motifs sombres. Dans l’ensemble, cette représentation offre un parfait équilibre entre un spectacle éblouissant par sa scénographie et ses costumes, une magnifique interprétation lyrico-dramatique et la musique elle-même, conçue par le compositeur le plus génial du XVIIIème siècle.

L’opéra se divise en deux actes. Il est présenté dans sa langue d’origine, l’allemand, et sous-titré en tchèque et en anglais. L’accompagnement est assuré par le chœur et l’orchestre du Théâtre National.

Adresse

Národní divadlo Národní 223/2 Praha 1 – Nové Město 110 00

Ce que les autres en disent